L’IESEG School of Management, notre partenaire académique.

Interview avec Coline Briquet, Adjointe à la Directrice Académique de l’IÉSEG.

Vous avez repris le flambeau de Janice Byrne au poste de Coordinatrice. Parlez-nous du programme de l’IÉSEG pour Led By Her.

L’Association Led by her et l’IÉSEG ont lancé ce programme d’entrepreneuriat féminin il y a 5 ans. Chiara Condi, Fondatrice de l’association, et Janice Byrne, Professeure en Management à l’IÉSEG ont construit ensemble la maquette pédagogique du programme.
L’objectif est de donner aux participantes les outils et les,h clés pour mener à bien les premières étapes de leur projet entrepreneurial. La formation dure 8 mois à raison d’une journée par semaine. Elle se présente comme un tremplin pour oser se lancer, explorer ses idées sous tous les angles et les mettre à l’épreuve, définir son business plan et ses objectifs, acquérir et renforcer les compétences et qualités essentielles d’un-e entrepreneur-e, etc. In fine, il s’agit de construire les bases solides de leur future entreprise.

Quels sont les bases de votre enseignement ?

Nous accordons beaucoup d’importance au côté pluridisciplinaire de la formation. Les professeurs de l’IÉSEG qui participent au programme viennent de différents domaines d’enseignement et de recherche. Par exemple, les Professeurs Benjamin Bœuf et Catherine Janssen abordent les bases du marketing et du comportement du consommateur. La Professeure Aziza Laguecir leur enseigne les fondamentaux de finance et comptabilité tandis que le Professeur Ghassan Yacoub explore avec elles la stratégie d’entreprise. L’Association led by her fait aussi appel à de nombreux intervenants professionnels qui proposent des thématiques très variées (networking, communication, pitching, etc.).

Le but n’est bien sûr pas d’assommer les participantes avec de la théorie, des concepts abstraits ou des cas d’études trop éloignés de leur quotidien, donc les professeurs orientent véritablement les exercices et cas pratiques vers les secteurs qui intéressent les participantes et en mettant leurs projets individuels au cœur des échanges.

Comment a évolué la formation au fil des années ?

Chaque année, Janice Byrne, Chiara Condi ainsi que Félicité Boivent, ou encore les professeurs et mentors participant au programme ont contribué à améliorer la formation pour mieux prendre en compte les besoins et les attentes des participantes. Pour nous, il est essentiel d’interroger les porteuses de projet très régulièrement sur leurs impressions et niveau de satisfaction quant au contenu des cours et l’accompagnement pédagogique. Nous avons ainsi pu nous rendre compte que même si les modules en entrepreneuriat et business sont importants, il ne faut pas négliger non plus l’accompagnement en termes de développement personnel (ateliers sur la confiance et l’affirmation de soi, savoir s’exprimer en public et convaincre, développer sa créativité, etc.). Cela fait complètement écho aux valeurs et fondamentaux de l’enseignement de l’IÉSEG.

Qu’est-ce qui fait que l’IÉSEG continue de s’engager aux côtés de LBH ?

L’IÉSEG continue son engagement car les retours des participantes et des professeurs sont très positifs. Lors de la cérémonie de remise de certificats en fin d’année, nous recevons des témoignages magnifiques de la part des porteuses de projet, qui expliquent en quoi la formation leur a permis de se reconstruire, de prendre davantage confiance en elles, et d’étendre le champ des possibles. Elles sont fières du chemin accompli et aussi d’avoir construit des liens aussi forts au sein du groupe. Je pense que la dynamique de groupe fait véritablement la richesse du programme. Certaines parlent même de « seconde famille » car elles y ont trouvé beaucoup de bienveillance et d’entraide.

Les professeurs de l’IÉSEG aussi sont heureux de participer au programme et de partager leurs expertises. Certains d’entre eux, je pense notamment aux professeurs de marketing Catherine Demangeot et Bart Claus, ou encore Professeur Jacques Angot en entrepreneuriat-innovation et Directeur de l’Incubateur de l’IÉSEG, sont impliqués depuis le tout début, et ont plaisir à découvrir chaque année les nouveaux projets d’entreprise des élèves.

De manière générale, le programme led by her s’inscrit dans les engagements RSE de l’IÉSEG sur les questions de diversité et d’égalité.

Quelle évolution pour demain ?

En septembre dernier, douze porteuses de projet ont intégré cette dernière promotion. Quelques semaines à peine après le début du programme, elles se connaissaient déjà bien et ont fait preuve de beaucoup de bienveillance entre elles. Elles étaient toutes dans le même bateau et savaient que c’est la force du groupe qui les aurait menées à bon port. Nous avons suivi avec beaucoup de curieusité le développement de leurs projets respectifs.

Le curriculum de la formation continue d’être enrichi. A titre d’exemple, cette année, nous avons intégré dans le cadre du développement personnel, un cours de Mindfulness / méditation de pleine conscience, proposé par la Professeure Julie Bayle Cordier. Parmi les projets à venir, nous réfléchissons aussi à la façon dont nous pourrions impliquer davantage les étudiants du Programme Grande Ecole de l’IÉSEG.

Propos recueilli par Manuela Oliveira

Leave a reply

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons