SUPER WOMEN, OSONS LA PAUSE !

SUPER WOMEN, OSONS LA PAUSE !

Les femmes sont de plus en plus nombreuses à se lancer avec ambition dans la création d’entreprise. Elles jonglent avec leurs différents rôles tout en relevant le défi de développer leur projet. La femme entrepreneure peut se retrouver plus vite qu’elle ne l’avait imaginée, submergée par le travail, les multiples sollicitations et le stress, risquant ainsi le surmenage. Surtout si l’aventure est un succès.

Le Syndrôme de la « Superwoman »

La pression de la société est forte sur les « Wonder Women », censées briller professionnellement et  « assurer » parfaitement dans leur vie personnelle et familiale. Nombre d’entre elles, se blindent, adoptent un comportement de bon petit soldat et partent au front. Elles avancent à coup de « Je vais me débrouiller toute seule », « je vais tenir », « je n’ai même pas pensé à demander de l’aide », » même pas peur ! ». Oui, mais à quel prix !

Le business, la compétition, la performance, voilà un monde où la vulnérabilité semble ne pas avoir sa place. Entreprendre est confrontant, cela comporte des prises de risque, des peurs, des doutes, des moments où nos fragilités s’expriment. Parler à des banquiers, à des investisseurs, s’affirmer dans des situations difficiles avec des clients, des fournisseurs ou des associés…Autant de situations où nous sommes contraintes de sortir de notre zone de confort.

Accepter sa vulnérabilité

Nous croyons que nous serons moins estimées si nous demandons de l’aide, si nous nous exprimons à cœur ouvert, si nous nous montrons vulnérables. Or, si la vulnérabilité n’est pas confortable, elle a le mérite d’être vraie. Loin d’être un signe de faiblesse, c’est au contraire une force. Elle nous connecte en effet à la profondeur de nous-même et à notre sensibilité, nous permet d’accéder à nos émotions et nous rend réceptive aux émotions et aux ressentis des autres. Elle nous offre aussi la possibilité de nouer des relations vraies et authentiques.

La sensibilité est source de performance, en permettant par exemple de faire preuve d’empathie avec un client, de sentir quels sont ses besoins et ses attentes pour imaginer des offres pertinentes.

Oser demander de l’aide

Que ce soit dans le domaine professionnel ou personnel, on ne peut pas tout faire seule. Il est important de savoir reconnaître quand on a besoin d’aide et de soutien et apprendre à déléguer.

Accepter de demander de l’aide est une preuve d’autonomie, cela montre que nous connaissons nos limites, sommes capables de les montrer sans rougir et d’agir en conséquence pour compenser ce qui nous manque. 

Solliciter les autres, c’est aussi une façon de les valoriser. Or, chacun aime se sentir utile, compétent et important, nos proches comme nos partenaires. La vie en société, c’est aussi le plaisir de l’échange et de l’entraide. Et puis, les services que nous demandons, nous aurons sûrement l’occasion de les rendre ! Et tout cela crée du lien. N’est-ce pas finalement ce dont nous avons le plus besoin ?

About

Fairouz a commencé par conseiller de nombreux dirigeants de PME au sein d’un groupe bancaire, tout en contribuant à la création et au développement de l’entreprise familiale TRILOGIQ. Elle s’est ensuite lancée dans la création de sa propre entreprise et accompagne aujourd’hui des entrepreneurs pour une meilleure performance et un développement harmonieux de leur activité et d’eux-mêmes en s’appuyant sur leur intuition, dans le respect de leur écologie personnelle.

Leave a reply

Simple Share Buttons
Simple Share Buttons